Chargement
  • 100%Financé
  • $0 Au total
  • $0 Restant

Dans la perspective de mettre en place les innovations choisies par les bénéficiaires, un voyage de prospection des séchoirs et d’échanges d’expériences a été organisé du 08 au 10 Mars 2018 à Kassehlo dans la commune de Djidja pour visiter les chambres séchoirs mis en place par l’ONG CIRAPIP au profit des femmes transformatrices de cette commune. La mission est composée de 16 personnes dont sept (7) provenant de Kalalé (6 femmes bénéficiaires et un facilitateur du projet 2PAF), huit (8) de Savè (7 femmes bénéficiaires et une facilitatrice du projet) et une de Parakou (le chargé de programme). Cette visite a véritablement permis aux femmes 2PAF d’apprécier les avantages liés à l’utilisation des innovations technologiques notamment les chambres séchoirs qui se révèlent très bénéfiques sur les plans de la qualité et de la rapidité du processus de production. Les participantes ont donc appris à travers cette visite d’échange que l’utilisation de la chambre séchoir est multiple. La qualité du produit issu des séchoirs pourrait améliorer significativement leur productivité et surtout leurs revenus. Une séance de débriefing de la mission a été organisée par l’équipe d’encadrement et a permis de faire la synthèse des acquis. Les éléments de discussion de cette synthèse se présentent comme suit:

  • un rappel des différents points abordés au cours de la visite avec les représentants de la coopérative Houénoussou. Il a consisté à faire un brainstorming pour analyser l’organisation et la gestion de l’unité de production de la coopérative.
  • l’organisation de la coopérative et le mode de gestion des infrastructures ont particulièrement intéressé les participantes. Le mécanisme d’accès aux différents marchés et la standardisation des produits permettent de maîtriser la clientèle et d’accroître les chances d’avoir de nouvelles opportunités d’écoulement de la production. La reconnaissance de la coopérative par les autorités locales et communales est un point positif non seulement pour sa visibilité mais aussi pour la sécurisation de son site.
  • Le foyer amélioré a séduit les participantes par sa capacité de production. Elles ont en effet, souhaité en disposer pour accroître leur production et réduire sensiblement le temps de production. Toutefois, elles estiment qu’il serait plus bénéfique de lui associer un siège pour éviter de condamner la femme à rester débout pour réaliser ce travail qui prend énormément du temps.
  • au niveau des chambres séchoirs, les membres de la coopérative ont fait remarquer qu’ils peuvent être utilisés pour sécher le sésame, l’arachide, le piment, le gari, le Lafoun, la tomate, le gombo, le riz, etc tout en assurant une qualité irréprochable. Pour nos bénéficiaires, la chambre séchoir est particulièrement intéressante parce que son utilisation peut se faire sans risque à tout moment de la journée comme de la nuit. De plus, c’est un dispositif qui permet à la femme de vaquer à d’autres travaux sans courir le risque que les animaux n’abîment les produits séchés.

Les femmes ont pris donc l’engagement de faire la restitution des acquis de cette visite à leurs paires et de travailler à la redynamisation de leurs différents groupements par l’instauration des rencontres mensuelles et le mode de gestion à l’image de celui de la coopérative Houénoussou.

Dons récents

Liste vide